Create an Account

Shopping cart

Close

Votre panier est vide.

8 août 2019

La figue de Solliès, reine des gourmandises provençales !

Fermes denses et souples, les figues fraîches de la variété bourjassotte noire sont en forme de goutte d’eau écrasée. De couleur violette à noire nervurée, ce fruit fin, à la saveur prononcée, est particulièrement parfumé et envoûtant. Ses saveurs gustatives uniques en font un fruit très apprécié dans le monde de la gastronomie :

  • les figues sont récoltée à maturité, lorsque leur diamètre dépasser 40mm
  • la pulpe est charnue, de la couleur d’une bonne confiture de fraise. De nombreuses graines fines et beiges sont présentes. 
  • le nez est peu intense, élégant, avec des notes de pastèque, melon blanc et fruits rouges. 
  • la bouche est pleine, avec un bon équilibre acidulé et sucré. Croquante puis fondante, la figue de Solliès-Pont dégage quelques notes florales accompagnées d’arômes végétaux intensément fruités. 
  • la présence d’un climat méditerranéen chaud, à l’hygrométrie moyenne, permet d’atteindre facilement une teneur en sucre supérieure ou égale à 14 degrés.  

Kiwaï de l'Adour

Cette figue si particulière, violette et noire, produite en petite quantité, est très prisée des grands restaurateurs. Sa saveur légère et de saison apportera une touche gourmande et peu sucrée

La production de ce fruit exige un véritable savoir-faire fruitier. De nombreuses interventions manuelles sont nécessaires et l’ensemble de la production est récoltée à la main, sans l’aide d’aucune machine. Ce fruit demande à être récolté avec beaucoup d’attention, puisqu’en le cueillant, il faut absolument éviter d’abîmer la peau.

Pour info, la figue est comme la fraise. c’est un faux-fruit. En effet, les « vrais fruits » sont les petits grains appelés « akènes », enfermés dans la figue. Chaque petite fleur a dû être pollinisée par un intervenant extérieur pour que chaque akène naisse.


La Vallée du Gapeau : fleuron de la Figue

Véritable symbole du bassin méditerranéen, la figue y est cultivée depuis des millénaires. Il semblerait même que ce soit le fruit le plus anciennement domestiqué : des traces datant de 11 400 ans ont été retrouvées dans la Vallée du Jourdain.

Dans la basse vallée du Gapeau, depuis le Moyen âge, se trouve un réseau d’irrigation à l’origine de prairies et jardins qui sont venus enrichir ces contrées méditerranéennes, alors dominées par la culture de céréales, de vignes et d’oliviers.

L’arboriculture y est favorisée par la rareté des gelées printanières et la précocité des récoltes. Olivier de Serres ne s’y trompe pas, dès 1620, et le chemin de fer viendra confirmer le développement des cerisiers, pêchers, abricotiers et figuiers sur ces terres alluviales facilement irrigables, à la fin du XIXème siècle.

En 1930, la production de figues atteint plus de 1000 tonnes tandis que la cerise ne les  dépasse guère, favorisant ainsi le développement de vergers composés uniquement de figuiers jusqu’au milieu des années cinquante. Les vergers sont alors entretenus de manière à assurer une cueillette piétonnière, moins contraignante.

Le bassin de Solliès, à l’est de Toulon, est devenu un fleuron de l’agriculture Varoise. Avec 75% de la production nationale de figues, c’est le premier bassin de production français  La figue, ayant besoin d’avoir la tête au soleil et les pieds dans l’eau, a trouvé dans la Vallée du Gapeau les conditions idéales pour son développement.

Les communes de Belgentier, Carqueiranne, Cuers, La Crau, La Farlède, La Garde, Hyères, La Londe-les-Maures, Le Pradet, Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville, La Valette sont les seuls terroirs du département du Var à présenter un micro-climat propice à la culture de la Bourjassotte noire. Cette variété est, depuis plus de dix ans, une Appellation d’Origine Contrôlée par décret (28 juin 2006) sous la dénomination Figue de Solliès.

Depuis décembre 2011, l’appellation « Figue de Solliès » ou “Violette de Solliès” est reconnue au niveau européen comme une appellation d’origine protégée.  Depuis le 1er janvier 2012, les produits étiquetés « Figues de Solliès » doivent comporter la mention appellation d’origine protégée (AOP).

Les producteurs, arboriculteurs au savoir-faire reconnu, allient aujourd’hui les méthodes les plus modernes au respect des traditions et de la nature pour vous offrir un fruit parfaitement sain et naturel. La récolte , exclusivement manuelle, a lieu suivant les années entre le 15 août et le 15 novembre.


Les apports de la figue de Solliès-Pont

Noires, vertes ou violettes, les figues offrent une étonnante variété de vitamines et minéraux et pourraient contribuer à prévenir de nombreuses maladies.

Consommée bien mûre, la figue stimule les intestins. Forte d’une grande diversité minérale, elle apporte du potassium en bonne quantité, du calcium, du phosphore et du magnésium. La figue offre également du fer et des composants ayant des propriétés assimilées à la vitamine P, bons pour nos vaisseaux sanguins.

Riche en glucides, en fibres et en protéines, la figue est très nourrissante, facile à digérer et laxative.

Une figue de taille moyenne n’apporte que 25 Kilo-calories. Elle constitue donc un dessert gourmand, léger et raffiné.


> Le royaume de la figue de Solliès a sa fête : la fête de la figue aura lieu les 30 et 31 août prochain. Grand dîner, animation et marché “tout à la figue” sont au programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top