Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/maisonrg/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2854

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/maisonrg/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2858

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/maisonrg/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3708
La soupe, source de multiples bienfaits | FAMILLE RIVIERE GAHAT | Préparations fruitées, tartinables, soupes, jus 100% artisanal à Lescar
Create an Account

Shopping cart

Close

Votre panier est vide.

20 février 2019

L’hiver touche à sa fin, pour les derniers jours de froid, quoi de mieux qu’une bonne soupe pour se réchauffer ? Avec de bons légumes de saison, sans mettre le goût de côté, ces véritables potions magiques n’ont que des qualités nutritionnelles.

Nous cuisons nos soupes artisanalement, à basse température, afin de garder toutes les saveurs d’un bon légume du jardin fraîchement cueilli et vous proposons d’en savoir un peu plus sur notre velouté de poireaux et curry de Madras. Une recette gourmande pour une fin d’hiver tout en douceur.


Les vertus secrètes de notre velouté de poireaux au curry de madras

Synonyme de santé et de variété, la soupe possède de nombreux arguments pour nous séduire.

L’hydratation est un aspect important pour le corps humain, et la soupe apporte une part considérable des besoins en hydratation journaliers. Pour les personnes âgées, la sensation de soif n’est parfois plus suffisante pour prévenir de la déshydratation, et la soupe pallie parfaitement cet aspect.

Velouté poireau curry de Madras
Sur le plan diététique, la soupe offre les nutriments et les fibres qui contribuent à un régime alimentaire sain et équilibré. Au passage, le potage du soir est plutôt léger, a un effet satiétogène, nous permettant ainsi d’esquiver les petites tentations sucrées d’une soirée télé, ce qui reste favorable au sommeil.

Peu calorique, le poireau possède de nombreux atouts nutritionnels. Il renferme vitamines et minéraux,favorise le transit par sa richesse en fibres (2,27 g par 100 g) et contient des composés soufrés protecteurs. De plus, les mucilages contenus dans son suc ont des vertus adoucissantes.

Les bienfaits du sel rose de l’Himalaya

La formation du sel de l’Himalaya, l’un des plus purs de notre planète, remonte à 250 millions d’années environ. A cette époque, l’océan recouvrait la plus grande partie de la terre. Par la suite, l’océan se retira, puis disparu et de puissants mouvements tectoniques donnèrent naissance aux massifs de l’Himalaya, faisant ainsi remonter les dépôts de sels à une profondeur variant entre 400 et 800 mètres de profondeur. Ce sel doit sa qualité exceptionnelle notamment au fait qu’il ait été préservé en sous-sol.

Riche en oligo-éléments, ce sel permet une bonne régénération du sang. Grâce à sa structure extrêmement cristalline, les éléments et minéraux le composant sont directement assimilés par les cellules de l’organisme, et sont moins chargés en sodium du fait de l’absence de traitements chimiques.

Le sel cristallin contribue au rétablissement de l’équilibre acido-basique du PH sanguin et agira de manière spectaculaire sur la gêne causée par des reflux gastriques chroniques. Puissant détoxiquant, il participe à l’élimination des toxines, déchets et  autres substances nocives présents dans le corps. Il aide notamment à éliminer les métaux lourds comme le mercure et le plomb. Il dissout également les dépôts calcaires.

Sur le long terme, l’usage de ce sel cristallin a une action bénéfique sur l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes déformants ou les calculs rénaux et biliaires, car il aide l’organisme à se débarrasser des dépôts et à les éliminer. Pour finir, il stimule et régule le transit intestinal.


Le curry, une poudre mythique !

En préambule, pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, il n’existe pas de curry “simple”, et le curry n’est pas une épice à proprement parler. La feuille de curry, ou Caloupié, existe bien… mais c’est un arbuste, le Murraya koenigii (L.) Spreng. Cette feuille rentre d’ailleurs dans la composition de certains massalas.

Le curry, cari, kari, carry, khary ou encore caril est un mélange d’épices du sud de l’Inde. Selon sa provenance, le terme indien le plus adapté serait en fait massala, qui signifie « mélange » dans le reste de l’Inde. Ce mélange varie en fonction des régions, mais aussi des castes (hiérarchie sociale héréditaire) depuis des générations. Les Maharadjahs avaient d’ailleurs leurs spécialistes attitrés de ces mélanges, les Masalchis, véritables maîtres mélangeurs.

Le mot “curry” serait un anglicisme du mot tamoul “khary”, une préparation d’épices que les marins anglais rapportaient des colonies. Originaire du Sri Lanka, le mot tamoul, khary, signifie en fait « sauce « . Il deviendra kari, en indien, pour désigner un plat de légumes de la région de Madras, puis plus généralement des plats en sauce, épicés, liés avec un corps gras. Madras est une ville portuaire du sud-est de l’Inde, apposée sur la côte de Coromandel, dans l’état du Tamil.

Le curry de Madras est donc un mélange ancestral équilibré. Il se compose le plus souvent de coriandre, de curcuma, de piment, d’ail, de fenouil, de cumin, de poivre, de graines de moutarde, de fenugrec, de farine et de sel.

La saveur piquante et parfumée associée à la couleur vive du curry de Madras relève viandes, légumes et fruits, nous permettant de s’imprégner de la richesse culinaire de l’Inde.


Les currys ont influencés les cuisines du monde :

  • l’Asie du Sud-Est avec le curry rouge ou vert thaï
  • l’Afrique avec le Kari d’agneau ou le Ras-El-Hanout
  • les Antilles avec les colombos
  • la cuisine anglaise qui a beaucoup pris à ces colonies

Exemple de composition de Curry de Madras :

  • 2 piments rouges secs
  • 25 grammes de graines de coriandre
  • 15 grammes de graines de cumin
  • 1 cuillère à café de graines de moutarde
  • 15g grammes de poivre noir
  • 2 feuilles de curry sèches (caloupilé)
  • 1/2 cuillère à café de gingembre moulu
  • 1 cuillère à café de curcuma moulu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top